La Scena Musicale

Tuesday, 22 January 2008

Miklós Rózsa: Music for Violin and Piano


Philippe Quint, violon ; William Wolfram, piano
Naxos 8.570190 (60 min 31 s)

Il est regrettable que le nom du compositeur hongrois Miklós Rózsa ne soit resté célèbre que pour ses contributions au cinéma, que ce soit pour Ben Hur ou pour les films d'Hitchcock.

Il faut reconnaître à Naxos le mérite de permettre au grand public de (re)découvrir sa musique symphonique : Klaus Heymann produit ainsi en 2007 à la fois le Concerto et la Sinfonia Concertante pour violon, avec Anastacia Khitruk, et un fantastique album de pièces pour violon et piano.

Philippe Quint, accompagné par William Wolfram, donne à cet ensemble de pièces peu connues une dynamique et une chaleur exceptionnelles, que ce soit dans les oeuvres de jeunesse du compositeur, comme le Duo op. 7 de 1931, ou les Variations sur une chanson paysanne hongroise, op. 41, de 1929. On y retrouve l'influence du folklore d'Europe centrale, des mélodies hongroises, que Rózsa incorpore à son propre langage musical, hérité de ses maîtres Bartók et surtout Kodály. Philippe Quint tire de son Stradivarius ex-Kiesewietter une pureté de son dans les aigus et une chaleur dans les graves incomparables; afin d'exprimer pleinement le caractère « typique » de ces pièces, il a convoqué une articulation claire, rapide et précise, une technique parfaite de la main gauche et un jeu d'archet absolument stupéfiant, autant en dynamisme et qu'en phrasé. La preuve en est donnée dans les Chansons et danses des paysans du nord de la Hongrie, op. 5 : quelle énergie, quelle concentration, et quelle chaleur dans le jeu de Philippe Quint ! Il ne faudrait surtout pas sous-estimer le travail remarquable et l'accompagnement tout en nuances et en compréhension du formidable pianiste William Wolfram.

La « perle » de cet album, à recommander absolument et sans aucune réserve, demeure cependant la Sonate pour Violon seul, datant de 1986. Oeuvre de maturité, passant du rire aux larmes, de la sobriété au bonheur frénétique, elle trouve en Philippe Quint un interprète parfait : sûreté de l'intonation, pureté du son et de l'équilibre, au service d'une interprétation passionnée, convaincue et convaincante...Philippe Quint : retenez ce nom !

-Audrey Roncigli

Buy this CD at amazon.com

Labels: , , ,

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home