La Scena Musicale

Wednesday, 27 February 2008

Moussorgski et Borodine

Tableaux d’une exposition, Symphonie No. 2 et Danses polovtsiennes
Berliner Philharmoniker/Simon Rattle
EMI 5099951758226
***** $$$$

La dernière parution sur CD du Philharmonique de Berlin et de son chef Simon Rattle est consacrée à la musique de Modeste Moussorgski et Alexandre Borodine, tous deux membres du Groupe des Cinq. Ce regroupement de compositeurs russes, (dont faisaient également partie Balakirev, Cui et Rimski-Korsakov) prônait une musique nationaliste et populaire, basée sur le folklore et complètement libérée de l’influence occidentale.

Le disque s’ouvre sur les fameux Tableaux d’une exposition, composés par Moussorgski en 1874 en hommage à son ami Viktor Hartmann, architecte et dessinateur russe. Une exposition est organisée à Saint-Pétersbourg à la mémoire de l’artiste trop tôt disparu. C’est à la suite de cette visite que Moussorgski se lance dans la composition d’une suite pour piano où les différents mouvements décrivent non seulement les œuvres exposées, mais également les réflexions du visiteur et même ses déplacements d’un tableau à l’autre. Rattle choisit la version orchestrée par Ravel, un chef-d’œuvre en soi, plein de couleurs et de raffinement. L’enregistrement regorge de qualités – passion, virtuosité, jeu d’ensemble – mais compte quelques défauts associés au fait qu’il s’agit d’une captation en direct. Le solo (Promenade) qui ouvre l’œuvre est joué par une trompette au son forcé et franchement déplaisant. Mais de manière générale, c’est une interprétation impressionnante, qui fait honneur à la Philharmonie de Berlin. Il faut absolument écouter le mouvement final, La Grande porte de Kiev.

Suit la Symphonie No. 2, la plus rare symphonie de Borodine, datant de 1876. Le compositeur, qui était aussi professeur de chimie, aura mis 7 ans à écrire ce qui devait s’avérer sa dernière symphonie achevée. L’œuvre en quatre mouvements, de facture assez classique et de caractère fort russe, aura une grande influence sur plusieurs compositeurs, notamment Rachmaninov. L’œuvre est magnifique, toute en mélodies glorieuses et en harmonies riches; elle gagnerait à être jouée plus souvent en concert. L’orchestre livre ici une interprétation fabuleuse; les bois sont légers, les cuivres musclés, les cordes puissantes et homogènes. Digne de mention, le solo de cor qui ouvre le troisième mouvement est d’une beauté à couper le souffle.

En complément de programme, et comme en rappel, nous sont offertes les riches Danses polovtsiennes de Borodine, tirées de l’opéra Prince Igor. L’œuvre regorge de mélodies envoûtantes qui permettent aux bois de l’orchestre de mettre leur virtuosité en valeur.

On s’étonne que cette musique soit une captation en direct, et encore plus que l’album, avec toutes les étapes d’enregistrement, de mixage, de production et de mise en marché que cela comporte, nous parvienne à peine un mois après l’enregistrement !

-Louis-Pierre Bergeron

Buy this CD at amazon.com

Labels: , , ,

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home