La Scena Musicale

Wednesday, 6 February 2008

Récit au Grand Orgue : Entretiens avec Antoine Reboulot

Par Jacques Boucher et Odile Thibault
Kirkland, Québec, Éditions de la Taille, 2006.
ISBN-13 : 978-2-9809455-0-2 - ISBN-10 : 2-9809455-0-1
374 p., ill., photos.

****** $$$$

Antoine Reboulot (1914-2002) est l’un des nombreux musiciens français non voyants, notamment des organistes, qui ont été formés à l’Institut national des jeunes aveugles de Paris. Après une belle carrière parisienne, il émigre au Canada en 1967, pour devenir une figure éminente sur la scène musicale montréalaise, comme pédagogue, interprète et musicologue. Le corps de l’ouvrage que lui consacrent aujourd’hui Jacques Boucher et Olive Thibault est constitué d’une série d’entretiens où la parole du musicien a été si bien saisie au vol qu’à travers elle, il semble revivre dans l’écrit. Tandis que les personnes qui ont personnellement connu Reboulot s’attacheront davantage aux chapitres où il fait état de ses origines et de sa vie personnelle et professionnelle en France, puis au Québec, l’attention des autres se portera plutôt sur la deuxième partie de ces entretiens, intitulée « Regards », où il parle de musiciens qui l’ont marqué, à commencer par ses maîtres, Marcel Dupré, André Marchal, Georges Caussade et Henri Büsser, suivis d’autres qu’il a fréquentés ou côtoyés de plus ou moins près : ses aînés, Charles Tournemire et Louis Vierne, ce dernier qu’il a vu, ou plutôt entendu, rendre l’âme en concert à Notre-Dame, le 2 juin 1937, et ses contemporains, Gaston Litaize, dont il fut très proche, Marcel Dupré, Jehan Alain, Jean Langlais, Maurice Duruflé et Olivier Messiaen.

La partie « entretiens » du livre comprend plus d’une centaines de pages de documents divers - photos, reproductions de programmes de concerts, mais aussi (entre autres) un catalogue complet des œuvres de Reboulot, une analyse détaillée de son œuvre d’orgue, par Sylvain Caron; plusieurs textes signés de lui, dont des hommages à des collègues, des essais sur l’organiste liturgique, l’improvisation, des notes d’accompagnement à divers enregistrements, etc.; et, enfin, une discographie.

L’ouvrage regorge d’aperçus éclairants qui devraient aider le lecteur, mélomane ou musicien, à mieux comprendre ou apprécier la musique d’orgue française de la première moitié du vingtième siècle.

-Pierre Marc Bellemare

On peut se procurer cet ouvrage chez l’éditeur: http://www.delataille.net

Labels: , ,

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home