La Scena Musicale

Saturday, 11 October 2008

Naturally Beethoven

Les Vents de Montréal / André Moisan; David DQ Lee, contre-ténor; Yannick Nézet-Séguin, piano
ATMA Classique ACD2 3004
***** $

Atma Classique lançait récemment la collection Naturally, une série de six disques présentés dans un emballage éco-responsable de carton recyclé. Si ce soudain élan vert est prétexte à la réédition à prix modique d’excellents disques du catalogue, tant mieux !
Naturally Beethoven propose du maître allemand une sélection hors du commun, en majorité des œuvres arrangées pour ensemble de neuf instruments à vent (hautbois, clarinettes, bassons et cors par paire, et contrebasson). Autorisée par le compositeur lui-même, la présente version de la Symphonie no 7, op. 92 révèle ce chef-d’œuvre sous un jour nouveau. L’ensemble à vent s’avère le véhicule parfait pour capter l’énergie, la fièvre de cette musique que Richard Wagner a appelée une « apothéose de la danse » et Romain Rolland, une « orgie de rythme ». Il met en valeur toute une variété de dynamiques et de timbres que l'oreille a normalement du mal à distinguer dans la masse sonore du grand orchestre. Les bassons et contrebasson, entre autres, émettent des sonorités d’outre-tombe qui colorent parfaitement la marche funèbre du deuxième mouvement. Rarement aurons-nous entendu une 7e si bien rythmée, si enlevée, si acrobatique !

Le Septuor, op. 20 pour vents et cordes (ici dans un arrangement pour vents seulement) s’inscrit, avec sa structure en 6 mouvements, dans la lignée des divertimenti de Haydn et de Mozart. Voilà un Beethoven jeune, imaginatif et confiant, dont la musique ne laisse en rien présager le compositeur tourmenté des années ultérieures. Les Vents de Montréal, sous la direction d’André Moisan, montrent ici leur folle virtuosité et un sens de l’ensemble et de la justesse remarquables. Une mention à Simon Aldrich pour la belle cadence du finale. En complément de disque, on trouvera deux mélodies pour contre-ténor rarement entendues. David DQ Lee et Yannick Nézet-Séguin, qui l'accompagne au piano, s’y révèlent de sensibles interprètes. Lee possède une belle voix, bien conduite dans les piani, et Nézet-Séguin réussit à tirer de la partie de piano relativement simple une singulière profondeur.

- Louis-Pierre Bergeron

Labels: , , , ,

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home