La Scena Musicale

Thursday, 9 October 2008

Stefano Landi : Il Sant’Alessio

Les Arts Florissants, William Christie
Virgin Classics 50999 51899999 8 (2 DVD : 162 m)
***** $$$$

À coup sûr, voilà du jamais vu en DVD : un oratorio baroque éclairé à la bougie, avec décors, costumes et gestuelle inspirés de traditions anciennes, et une distribution entièrement masculine (choeur d’enfants, trois basses, neuf contre-ténors…!) comme l'imposait l'usage en 1632 à Rome, où l’oeuvre fut créée. À l'origine de ce projet, le jeune metteur en scène Benjamin Lazar, dont le Bourgeois gentilhomme de Lully et Molière, restitué lui aussi au plus près de l’original, a remporté récemment un grand succès européen (le DVD, paru chez Alpha, n’a hélas jamais été distribué chez nous). Rejoué ici pour la première fois, Il Sant’Alessio raconte l’histoire d’Alexis (chanté par Philippe Jaroussky), un pseudo-saint aujourd’hui retiré du calendrier, réputé avoir vécu de longues années après un séjour en Terre Sainte en mendiant incognito parmi les siens dans la discrétion et l’humilité! Pour rendre hommage à cet étrange anti-héros, Landi et son librettiste ont imaginé un spectacle paradoxalement fastueux et contrasté, où le pathétique côtoie le comique : carnaval romain, choeur et danses des démons, déploration des anges, interventions d’allégories, le tout sur une musique ample et inspirée, proche de Monteverdi. Si le Diable n’a pas les graves abyssaux que son rôle requiert à tout moment, le plateau de contre-ténors en revanche est très satisfaisant, présentant des voix aux couleurs différentes mais homogènes par le style. Les rôles travestis sérieux (la mère et la fiancée d’Alexis) surprennent il est vrai, et pourront sembler peu crédibles au public d’aujourd’hui, qui pourtant fait un triomphe à ce spectacle d’une beauté et d’une cohérence incomparables.

- Philippe Gervais

Labels: , , ,

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home