La Scena Musicale

Sunday, 30 May 2010

Festival Trans-Amériques : Le 30 mai


Bonjour, bonjour !

La compagnie montréalaise O Vertigo livrait vendredi soir sa dernière création, tout juste sortie des studios de la compagnie et la compagnie hollandaise Toneelgroep Amsterdam donnait les très attendues Tragédies Romaines  La première fin de semaine du Festival Trans-Amériques s’achève et ces deux spectacles offrent  une dernière représentation aujourd’hui (www.fta.qc.ca). 

À propos de … Onde de Choc..

Ginette Laurin poursuit avec Onde de choc sa réflexion sur les états de corps et leur potentiel métaphorique, scrutant cette fois le plus profond de l’humain à la lentille d’un microscope, écoutant les résonances du souffle et celles du rythme cardiaque au stéthoscope. L’entreprise est  couronnée de succès et la facture visuelle d’Onde de Choc irréprochable. Résolument inventive, la construction du spectacle est à la fois rigoureuse et poétique, la gestuelle des huit interprètes fluide, harmonieuse et agréablement narrative.

Les lumières de Martin Labrecque sont purement magiques. La musique du Britanique Michael Nyman ( il a composé la musique du film de Jane Capion La leçon de piano) et les compositions de l’électro acousticien Martin Messier parviennent à créer pour le spectacle une troublante dimension sonore: l’on croit que les sons nous parviennent d’en-dedans, comme le sang qui bat à nos tympans après une course folle. Véritable réussite, Onde de Choc emportera dans un même flot tous spectateurs, avertis ou novices.    

… Tragédies Romaines…

« Les spectateurs sont invités à aller s’asseoir sur la scène pendant le changement de décor… » Dans le brouhaha, une foule se lève. Une voix résonne dans les haut-parleurs : « Pas tous à la fois !! » Le scénario est sans doute le même lors de toutes les représentations : le metteur en scène Ivo van Hove donnant au  spectateur le droit d’aller voir sur la scène ce qui s’y passe réellement (et ce pendant la représentation!!), le dit spectateur se précipite sur la scène…

La compagnie hollandaise Toneelgroep Amsterdam a établi au Monument National les camps de Ciriolan, Jules César et Antoine. Les Tragédies Romaines de William Shakespeare, re-mixée par Ivo van Hove, s’y déroulent à merveille. Le spectacle intelligent mêle les codes de la représentation, du cinéma, de la télévision, et ce jeu autant que son seul principe, comble le spectateur d’aise.
Je vous invite à lire ce que Philippe Couture et Aurélie Olivier en ont écrit sur le site du journal Voir Parathéâtre.

Mon prochain rendez-vous avec le festival : The Dragon Fly of Chicoutimi. Claude Poissant revisite le texte de Larry Tremblay à l’espace Go les 30 et 31 mai ainsi  les 1er et 2 juin. (www.theatrepap.com)

À très bientôt ! 

- Nathalie de Han

Labels: , ,

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home