La Scena Musicale

Friday, 28 May 2010

Jour 1 FTA


Le Festival Trans-Amériques donnait hier soir le coup d’envoi de sa quatrième édition avec la Merce Cunningham Dance Company. La compagnie new-yorkaise présente en effet, pour deux soirs seulement, en exclusivité canadienne, Nearly 90² au théâtre Maisonneuve. Il s’agit de l’ultime spectacle de Merce Cunningham, mort en juillet 2009 à l’âge de 90 ans.

Une foule se pressait à l’entrée de la salle. Fébrilité, impatience.. Les spectateurs ont toutes les raisons d’être agités: le nom de Merce Cunningham évoque à lui seul  un large pan de l’histoire de la danse contemporaine. Beaucoup sont au rendez-vous, curieux de relever l’ultime témoignage de ce géant de la danse. Après cette tournée post-mortem et selon la volonté du chorégraphe,  la Merce Cunningham Dance Company mettra en effet la clef sous la porte. (www.merce.org) 

Nearly 90², version « légère » conçue pour la tournée de Nearly Ninety, une œuvre créée par Merce Cunningham le jour de son anniversaire, est une leçon de danse et de chorégraphie. Le soin apporté à la composition de chaque image et de chaque séquence, qui évoque le travail d’un photographe ou d’un cinéaste de génie, réjouit l’œil et l’esprit.

Sur la toile de la scène, les 13 interprètes sont pleins de leurs mouvements d’une élégante précision. Le chorégraphe a sculpté leurs corps athlétiques, les dépliant à son gré dans les tableaux de lumière de Christine Shallenberg. Les musiciens John King et Takehisa Kosugi accompagnent en direct d’une musique minimaliste la performance des danseurs.

J’ai entendu hier soir certains spectateurs qualifier le spectacle de « dépassé » Je vais laisser  l’extrait de cet article de François Dufort répondre :

Un de mes collègues européens a fait la remarque, à juste titre, que la pièce semblait un peu poussiéreuse, tout simplement parce que les innovations de Cunningham ont été depuis longtemps récupérées par de nombreux chorégraphes… Un air de déjà-vu donc, et ce, même si l’œuvre a à peine un an. (www.dfdanse.com)  

Ce soir, le FTA présente les très attendues Tragédies Romaines de la compagnie hollandaise Toneelgroep Amsterdam.

La compagnie Vertigo ouvre pour sa part ce soir avec Ondes de Choc à l’Usine C. J’y serai !

À demain !

- Nathalie de Han 

Labels: , ,

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home