La Scena Musicale

Wednesday, 7 September 2011

La Scena s’implique pour la communauté !

Kit Soden et Aliza Thibaudeau 
Le samedi 27 août dernier, La Scena Musicale s’est jointe à l’équipe du Mix’Arts pour plonger le boulevard St-Laurent dans une variété de styles musicaux, du folk au jazz, du baroque à l’opéra. Une occasion unique pour les Montréalais d’entendre des artistes dévoués, ainsi qu’une chance unique pour les artistes de faire entendre leur voix sur une Main aussi ensoleillée qu’animée. C’est avec une fierté toute particulière que nous vous les présentons brièvement. 

Tout d’abord, à12h30, les talentueux musiciens Folk Kit Soden, guitariste, et Aliza Thibaudeau, violoniste, ont lancé l’événement en s’attirant les curieux qui emplissaient le parc des Amériques. Soden est un habitué de l’éclectisme, trait fort de son album Like a Dancer Unstrung,  qu’il a préparé en collaboration avec l’auteur et parolier Steven Erikson et où une prose envoûtante se vêt d’accents folk, old country, classique, celtique et canadien. Douceur et chaleur étaient au rendez-vous. www.kitsmusic.com  

Karine Bétournay Trio

Par la suite, la virtuosité de la musicienne Jazz Karine Bétournay et de son trio a fait tourner bien des têtes. Pianiste accomplie conjuguant inventivité et joie de vivre, elle a maintenu un équilibre fantastique avec les membres de son trio. Diplômée de l'Université McGill en Interprétation Jazz, elle performe régulièrement sur la scène jazz ainsi que populaire. Elle jouait d'ailleurs avec son quartet au Festival international de Jazz de Montréal à l'été 2011, concert lors duquel ses compositions étaient au programme. Karine accorde beaucoup d'importance à la composition.  Elle travaille actuellement sur plusieurs courts-métrages pour lesquels elle écrit la musique. Elle a d'ailleurs réalisé la musique pour la série web Les Roux, réalisée par David Paradis. Elle poursuit également ses études en Musique de Film. www.myspace.com/karinebetournay  
  
Elinor Frey et Esteban La Rotta
Elinor Frey
Ensuite, le duo d’Elinor Frey et d’Esteban Larotta a inspiré un silence magnifique à la foule, touchée d’entendre des œuvres baroques italiennes rarement entendues. Madame Frey a présenté elle-même, avant la prestation. Saluée comme une «violoncelliste impeccable» par La Presse de Montréal, « une violoncelliste superbe » par le Syracuse Post-Standard, et un « talent incontestable et solide» par le Giornale di Brescia, les récentes distinctions de Elinor Frey comprennent une bourse 2009/10 Fulbright  pour se rendre en Italie, le SSHRC (bourse d'études supérieures) et une bourse de Conseil des Arts du Canada, accordées pour faciliter son travail dans le domaine de la musique italienne pour violoncelle baroque et moderne non accompagné. Au cours des saisons actuelles, Elinor a joué comme soliste avec l'Orchestre symphonique de Grand Junction, Rogue Valley Symphony, et Jefferson Baroque, et a joué en concert avec l'Ensemble Caprice, l'Ensemble Masques, le Festival de Lamèque, et à Istanbul Technical University. Son premier album, Dialoghi, a été publié par la maison de disques Yarlung Records. Elle est diplômée de la Juilliard School du Mannes College of Music et est une candidate au doctorat en musique de l'Université McGill.www.elinorfrey.com 

Esteban La Rotta a d’abord étudié la guitare classique à l’Université Javeriana de Bogota, en Colombie. Lorsqu’il découvre le luth, il décide de changer de cap. En 1996, il quitte la Colombie pour étudier auprès du luthiste Paul Beier à la Civica Scuola di Musica de Milan, en Italie. En 2002, Esteban La Rotta poursuit ses études à l’Université McGill de Montréal, au Canada ; il y obtient une maîtrise en interprétation de la musique ancienne en 2004, et en 2008 le doctorat avec spécialisation en quitar baroque, à l'Université de Montréal. Il participe régulièrement au festival Montréal Baroque et se produit avec Les Violons du Roy,Les Boréades, l’Ensemble Castello, l’Ensemble Telemann, Constantinople, Les voix Baroques, SMAM et Les Fumeux, en plus de compter parmi les membres fondateurs de La Rota. Il a donné des concerts dans de nombreux festivals, tels que Montreal Baroque, Musique Royale, Boston Early Music Festival, Seattle Early music Guild, Tage Alter Musik in Regensburg, Lamèque Early Music festival, et Stradford Festival. 

Olga Zelman PETER MCCABE/THE CANADIAN PRESS
S’en est suivi un intermède présenté par la jeune chanteuse classique Olga Zelman, une Montréalaise de 19 ans. Diplômée du Marymount Academy, elle étudie le piano classique ainsi que la technique vocale. Depuis son jeune âge, Olga s’est produite sur différentes scènes de Montréal, Ottawa et Toronto. Elle s’est également produite, il y a quelques années, devant feu Jack Layton.



Un moment fort de sa carrière fut l’interprétation de l’hymne ukrainien ainsi que du Ô Canada dans les deux langues officielles, lors d’une cérémonie tenue à Ottawa le 26 juin dernier pour souligner le dévoilement de la statue de Taras Schevchenko. Il est intéressant de noter que ce même monument au poète, artiste et humaniste qu’était Shevchenko se trouve aussi en Ukraine, Russie, Ouzbékistan, Paraguay, Hongrie, Pologne, Roumanie, États-Unis et Argentine.

Chantal Parent et ses invités ont clos l’événement dans une grande finale consacrée à l’opéra et l’opéra rock, sur fond de trame sonore. Magnanime, l’ensemble a démontré un grand sens de la théâtralité.

Chantal Parent, soprano ainsi que violoniste et diplômée de HEC Montréal est présidente des productions chanterelles et vice-présidente des productions l’arène. En 3 autres artistes de la production (Maude Desbois, Dominic St-Laurent et Sarah Laflamme), ils ont présenté au public du Petit Mix’Arts 2011, trois extraits du théâtre musical Chrysalide, les hauts et les bas d’une Beauceronne  

Une mère ça s’inquiète, interprétée par Chantal Parent
Frontera, interprétée par Maude Desbois
Emilio, interprétée par Dominic St-Laurent 
Le tout en compagnie de la présentatrice, Sarah Laflamme  

Remarquée pour ses agilités vocales, ses qualités de musiciennes, sa belle personnalité et sa polyvalence, Chantal Parent, soprano est reconnue pour la précision, la beauté de sa voix, un savoir-faire musical et un talent dramatique. Ces qualités  lui prêtent une harmonie et une aisance remarquable dans l’interprétation de divers styles musicaux incluant l’opéra, l’oratorio, l’opérette, le théâtre musical, la chanson française, la musique populaire et du monde, le répertoire baroque et du 21e siècle. www.chantalparent.ca  

Merci à tous ces artistes, aux bénévoles qui nous ont soutenus dans cet événement ainsi qu’au nombreux public !

Labels: , ,

Monday, 5 September 2011

In Memoriam: Salvatore Licitra (1968 - 2011)


Salvatore Licitra (1968 Bern, Switzerland - Sept. 5 2011 Catania, Italia)

The opera world lost a fine tenor today. Italian tenor Salvatore Licitra, 43, passed away at the Garibaldi Hospital in Catania today, Sept. 5, 2011. He sustained massive trauma to his head and chest when he lost control of his Vespa scooter and hit a wall in Sicily. He was not wearing a helmet. He was airlifted to hospital in Catania where he underwent emergency surgery. He is survived by his parents and his brother. Details of his passing can be found on his website -

Here is Salvatore Licitra singing E lucevan le stelle from Tosca :



Labels: , , ,

Lancement de programmation pour Radio Canada Espace Musique et Première Chaîne

Par Christine Lee

La programmation
La programmation à la Première Chaîne ainsi qu’à Espace Musique nous promet une saison remplie de belles émissions et même quelques surprises. 

Les nouveautés sur Espace Musique regroupent Tout un cinéma, une émission sur la musique de film animée par le comédien Rémy Girard; Sur la route, un rendez-vous pour tous les amateurs de country, blues et folk, animé par Jacques Beaulieu; Que sera sera, avec Claude Saucier qui nous fera découvrir la  musique des années 1930, 40 et 50; Un nomade dans l’oreille dans laquelle Catherine Pépin nous proposera des « croisements musicaux insolites » et Le printemps des musiciens consacrée à la relève en musique classique avec Françoise Davoine. 

Espace Musique accueillera de nouveau les incontournables : Stanley Péan (Quand le jazz est là…), Edgar Fruitier (La collection d’Edgar), Alain Lefèvre (Dans les carnets d’Alain Lefèvre), Michel Keable (Soirées classiques), Monique Giroux (Chants libres à Monique), Gilles Payer (L’espace d’un matin), Philippe Fehmiu et Marie-Christine Trottier (Beau temps, mauvais temps avec…), Daniel Lavoie (Lavoie libre), François Dompierre (Les détours de Dompierre) et Rebecca Makonnen (Studio 12). 

Radio-Canada : le 75e ! 
Cette année marque le 75e anniversaire de Radio-Canada. Pour célébrer, une multitude d’émissions seront au rendez-vous, entres autres Radio-Canada et le MET où Sylvia L’Écuyer nous propose une émission spéciale (enregistrée devant public) d’une rediffusion du Metropolitan Opera. Les auditeurs seront invités à partager leurs expériences de l’opéra.
Le Grand Relais (Canada in Concert) est une autre émission très attendue par la communauté de la musique classique. Mario Paquet nous propose « une expérience musicale exceptionnelle ». Des concerts de huit villes canadiennes (Halifax, Québec, Montréal, Ottawa, Toronto, Winnipeg, Banff et Vancouver) seront rediffusés sur CBC Radio 2 et Radio-Canada et seront aussi offerts à l’Union Européenne de Radio-Télévision. Une émission à ne pas manquer ! 

Alain Lefèvre et Radio-Canada
J’ai rencontré Alain Lefèvre après le lancement de saison de Radio-Canada pour parler de son émission Dans les carnets d’Alain Lefèvre. Tout d’abord, c’est une émission où les gens peuvent entendre les versions intégrales d’œuvres marquantes de la musique classique. « La présence de l’animateur est minimaliste, la place est laissée à la musique. » La musique symphonique, les plus grandes versions, les plus grands pianistes, violonistes – bref, les plus grands musiciens – y seront. 

On débute la saison avec cinq émissions sur l’œuvre de Beethoven, incluant les symphonies, les ouvertures, les concertos. Sept émissions seront aussi consacrées au grand pianiste Vladimir Horowitz. Lefèvre nous promet « de grands moments de musique pour tous les amateurs inconditionnels de la musique classique ». 

Si l’émission Dans les carnets d’Alain Lefèvre a autant de succès, c’est qu’elle est vraiment axée sur la musique et qu’on y présente des œuvres intégrales, du premier mouvement au dernier. On y fait aussi des découvertes : l’an dernier, les symphonies de Villa-Lobos étaient au menu. Cette année figurera un compositeur viennois très peu connu. « C’est une émission qui donne le temps aux gens de pénétrer un monde, le monde de la musique classique », dit Lefèvre. 

Lefèvre reste fidèle à ses racines : il travaille fort pour faire connaître les compositeurs canadiens comme André Mathieu. « En même temps, j’essaie de présenter d’autres compositeurs canadiens actuels. Cette année, ce sera François Dompierre. » Walter Boudreault et Denis Gougeon sont d’autres compositeurs que Lefèvre souhaite faire mieux connaître. « C’est aussi l’importance de la présence des compositeurs canadiens dans notre vie quotidienne. Nous allons donner la chance à l’auditeur de découvrir ces compositeurs qui font partie du paysage de chez nous. » 

« La musique classique vit des moments difficiles, que ce soit dans les disques, dans les concerts, dans les orchestres. Moi, de ma manière très modeste, j’essaie de faire ma part. Il est certain que si on veut avoir des jeunes consommateurs dans le futur, il faut quand même qu’ils puissent en écouter quelque part. Or, quand je vais dans les écoles, je constate trop souvent que la musique classique n’est pas présente. Je pense que cette émission du dimanche matin¸ c’est le grand rendez-vous avec la musique classique. » 

Cette année, il y aura un portrait des grands concertos de violon interprétés par Christian Ferras, l’un des violonistes les plus importants de notre époque (mais malheureusement peu entendu). Vers le mois de novembre ou décembre, pour ceux qui sont intéressés à découvrir les concertos de Mendelssohn, Tchaïkovski, Brahms, Beethoven, Sibelius, Mozart, Berg et même plus, ce sera un rendez-vous à ne pas manquer ! 

« Ça va être une grande saison pour l’amateur de musique classique », dit Lefèvre, un sourire aux lèvres.  

Pour l’horaire détaillé de toutes les émissions, ou pour en savoir davantage sur la programmation, visitez les sites radio-canada.ca/radio et radio-canada.ca/espace_musique

Labels: , ,