La Scena Musicale

Sunday, 22 September 2013

Lakmé - On vient à l'opéra pour entendre la soprano !

Par Marc-Olivier Laramée
Photo: Yves Renaud


Hier soir se tenait la première de la production 2013 de l'opéra Lakmé de Delibes par l'Opéra de Montréal à la Place des Arts qui fête ses 50 ans. Entendre la sublime performance de la soprano colorature américaine Audrey Luna dans le rôle-titre, ce fut un délice. Un opéra qui en met plein les yeux dès l’entrée en salle. L'auditoire, accueilli par des jeunes demoiselles d'origine indienne, donnait un avant-goût des costumes présentés à l'Opéra. 

Le premier des trois actes débutait par une scène splendide dans la forêt. Les costumes et les éclairages étaient remarquables, bravo ! Après avoir entendu un aria de la basse turque Burak Bigili, Lakmé interpréta son premier aria et la table était mise pour un triomphe assuré. Le succès de l'opéra entier réside sur sa performance, une suite de tours de force. Sa virtuosité, sa justesse, la précision des attaques et même sa diction en français étaient exempts de bavure. Au sujet de la justesse de la langue, peu de chanteurs ont fait de même à l'exception du baryton québécois Dominique Côté pour qui le déplacement vaut aussi le coup, j'y reviendrai plus loin. Bref, la soprano Audrey Luna est l'attraction de cette production et c'est sans aucun étonnement qu'elle seule obtint une chaleureuse ovation debout.

Le célèbre duo des fleurs manquait de passion. Étant l'air le plus connu et attendu du public, la décision de le faire chanter en partie assis a, selon moi, tué ce duo.

Le rôle de baryton de Frédéric est le deuxième atout, comme je l’ai dit. La voix riche de Dominique Côté, qui emplit toute la salle Wilfrid-Pelletier, ainsi que son talent de comédien font de lui le rôle masculin de Lakmé éclipsant de loin le ténor John Tessier. Ce dernier projetait peu sa voix. Oui, tout était juste et techniquement acceptable, mais il en faut plus.

L’Orchestre Métropolitain sous la direction du chef Emmanuel Plasson était dans l’ensemble correct. Il semblait manquer parfois de connexion entre les musiciens, le chef et les solistes. L’ouverture du troisième acte fut par ailleurs merveilleusement bien interprétée. L’orchestre a su jouer avec finesse et musicalité, compte tenu de l’ambiance attendue pour le dernier acte fatidique de l’opéra.

L’opéra Lakmé de Delibes est à voir. Courez entendre les prouesses vocales d’Audrey Luna. Les représentations à venir sont les 24, 26 et 28 septembre.
> Pour acheter des billets de Lakmé et aider La Scena Musicale, appelez 514-948-2520 ou visitez www.lascena.ca



Labels: , , ,

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home