La Scena Musicale

Monday, 18 January 2016

La mélodie préférée de Bruno Laplante

Notre sondage ‘La prochaine grande mélodie’ se poursuit! Votez au www.nextgreatartsong.com. Le baryton Bruno Laplante nous partage ses choix ci-dessous.




Le texte de la mélodie est sublimé par la musique de Duparc, la simplicité du verbe, une seule phrase, « mort exquise, mort parfumée du souffle de la Bien-Aimée » nous est transmise comme si nous recevions nous-mêmes ce souffle, en direct. Comment ne voudrait-on pas mourir d'amour ainsi avec le poète et le musicien ? Aimer, tout est tellement simple, naturel, semble nous dire le grand Duparc !!



« Mes vers fuiraient, doux et frêles,
Vers votre jardin si beau,
Si mes vers avaient des ailes,
Des ailes comme l'oiseau.

Ils voleraient, étincelles,
Vers votre foyer qui rit,
Si mes vers avaient des ailes,
Des ailes comme l'esprit.

Près de vous, purs et fidèles,
Ils accourraient, nuit et jour,
Si mes vers avaient des ailes,
Des ailes comme l'amour ! »




« Heil'ge Nacht, du sinkest nieder;
Nieder wallen auch die Träume 
Wie dein [Licht]1 durch die Räume, 
[Lieblich durch der Menschen Brust]
Die belauschen sie mit Lust; 
Rufen, wenn der Tag erwacht: 
Kehre wieder, heil'ge Nacht! 
Holde Träume, kehret wieder! »

Traduction:
« Sainte nuit ton ombre gagne,
Avec toi se lévent les rêves,
Comme ton clair de lune sur le monde, 
illuminant les cœurs apaisés des hommes. 
Ils s'en bercent avec délice 
Et s'angoissent du lever du jour. 
Reviens, Sainte Nuit, 
Revenez doux rèves. »


Labels: , ,

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<$I18N$LinksToThisPost>:

Create a Link

<< Home